Glossaire

ADSL (Asymetric Digital Subscriber Line)

La technologie DSL consiste à exploiter la paire cuivre du réseau téléphonique commuté (RTC) qui
aboutit chez les abonnés, moyennant l’installation de nouveaux équipements dans le répartiteur de
l’opérateur et chez l’abonné. L’ADSL est une technologie dite asymétrique car la vitesse de réception
est privilégiée sur celle d’émission.

ADSL2+

Comme l’ADSL, l’ADSL 2+ exploite les fréquences laissées libres par la téléphonie sur le câble
cuivre à paires torsadées, mais double la plage de fréquences (de 1,1 MHz en ADSL à 2,2 MHz)
pour proposer des débits plus élevés.

AMII (Appel à Manifestations d’Intentions d’Investissement)

Appel organisé dans le cadre du Programme national Très haut débit en vue de recueillir les
intentions d’investissement des opérateurs en matière de déploiements de réseaux de boucle locale à
très haut débit à horizon de 5 ans en dehors des zones très denses. Les résultats de cet appel sont
disponibles sur le site www.territoires.gouv.fr. L’AMII doit être renouvelé périodiquement.

ARCEP

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (abrégé en ARCEP www.
arcep.fr) est une autorité administrative indépendante chargée depuis le 5 janvier 1997 de réguler
les télécommunications et le secteur postal en France.

BLR (Boucle Locale Radio)

Technologie de transmission hertzienne pour le raccordement de l’abonné final au réseau de
l’opérateur de télécommunications. Il existe deux catégories de boucle locale radio : Le «point à point»
établit une transmission hertzienne entre deux points. Le «point multipoints » transmet le signal
d’un point vers plusieurs points.

DÉBIT

Débit : Le débit, ou bande passante, sert à mesurer la vitesse de transmission des données. L’unité
de mesure est le nombre de bits (données) par seconde, et s’écrit « bit/s » ou « bps ».
Les abréviations rencontrées le plus fréquemment sont les suivantes : 1 kilo bit/s (1 Kbit/s) = 1024 bits par
seconde 1 Méga bit/s (1 Mbit/s) = 1000 kilo bit/s 1 Giga bit/s (1 Gbit/s) = 1000 Méga bit/s 1 Téra bit/s
(1 Tbits/s) = 1000 Giga bit/s. Le débit descendant représente la vitesse à laquelle l’ordinateur peut
recevoir des informations d’internet (par exemple réception des messages, téléchargements de vidéos…) ;
le débit remontant concerne lui la vitesse d’émission d’informations depuis l’ordinateur vers internet.

DSP

Une Délégation de Service Public (DSP) est un contrat par lequel une personne morale de droit
public confie la gestion d’un service public dont elle a la responsabilité à un délégataire public ou
privé, dont la rémunération est substantiellement liée aux résultats de l’exploitation du service.
Le délégataire peut être chargé de construire des ouvrages ou d’acquérir des biens nécessaires au
service.

FAI

Un Fournisseur d’Accès à Internet (FAI), est un organisme (généralement une entreprise) offrant une
connexion au réseau informatique Internet. Le terme anglais désignant un FAI est Internet Service
Provider (ISP).

FIBRE OPTIQUE

Fil en verre ou en plastique très fin, enrobé par une gaine plastique, transmettant des données grâce à
la conduction de la lumière. Elle offre un débit d’information nettement supérieur aux câbles de
télécommunications traditionnels et permet ainsi de répondre de manière fiable aux nouveaux usages
(télévision, visioconférence, transmission de données informatiques lourdes…). Les débits atteints en
laboratoire dépassent à ce jour les 800 Tb/s.

FRACTURE NUMÉRIQUE

La fracture numérique désigne l’inégalité d’accès aux technologies numériques. Cette inégalité peut se
situer au niveau du choix des technologies et services mais également du prix pour un même service.

FTTH (Fiber to the Home)

Correspond au déploiement de la fibre optique jusque dans les logements des utilisateurs.
Le FTTH permet donc de bénéficier de tous les avantages techniques de la fibre sur l’intégralité du
réseau et ce jusqu’à l’abonné.

 

MED

Montée en Débit

NRA

Nœud de Raccordement d’Abonné : il s’agit du central téléphonique vers lequel aboutissent les lignes télépho-
niques de cuivre des abonnés.

RIP (Réseau d’initiative publique)

d’initiative privée, infrastructures de réseaux de communications électroniques
établies sur son territoire par une collectivité ou un groupement de collectivités, en maîtrise d’ouvrage directe
ou en délégation.

SATELLITE

Technologie de collecte par voie hertzienne, souple d’utilisation, dont l’abonnement commence à peine à
être abordable, mais dont l’installation est encore complexe et coûteuse. Cette technologie souffre d’un
temps de latence (décalage dans l’envoi et la réception de données) qui empêche de faire fonctionner de
nombreux services et applications.

TRÈS HAUT DÉBIT (THD)

Technologie permettant un débit minimum de 30 Mbit/s descendant et 5Mbit/s montant, selon la
définition actuelle de l’ARCEP.

VDSL

Very High Digital Suscriber Line : Basée sur la même technologie que l’ADSL, le VDSL permet de fournir
jusqu’à 52 Mbit/s en flux descendant et 2 Mbit/s en flux montant sur une seule paire de cuivre, mais sur
de très courtes distances.

WI-FI

Wireless Fidelity : technologie complémentaire des réseaux filaires, permettant de s’affranchir
des contraintes liées aux cordons de raccordement.

WIMAX

Worldwide Interoperability for Microwave Access : technologie de transmission sans fil à longue portée
permettant de transmettre des débits théoriques de plusieurs Mbit/s jusqu’à 50 Km en fonction de la
topologie.

ZONE BLANCHE

Dans le domaine des télécommunications, c’est une zone du territoire qui n’était ou n’est pas desservie
par un réseau de téléphonie mobile. Par extension, ce terme décrit aussi les zones du territoire français
(environ 3 000 communes en 2009) qui sont couvertes depuis 2009 par un accord de partage entre les
trois principaux opérateurs de téléphonie mobile.

illustration-glossaire

Consultez notre glossaire
pour comprendre tout le
vocabulaire de la fibre

Nos partenaires

Fermer le menu
Aller au contenu principal