La fibre optique partout en Haute-Garonne d’ici 2022

Ce mardi, le Département de la Haute-Garonne a signé la délégation de service public pour le déploiement de la fibre optique. D’ici 2022, l’intégralité du territoire devrait avoir accès au très haut débit. Une prouesse technique que d’autres départements ont également lancé.

Cela fait déjà deux ans que la Haute-Garonne permet à plusieurs territoires d’accéder à du plus haut débit. Mais cette fois, il s’agit du nec-plus-ultra : la fibre optique, ce que les professionnels appellent le FTTH (de l’anglais Fiber to the home), celle qui permet de télécharger une vidéo jusqu’à cent fois plus vite que sur le réseau cuivre, avec un débit stable qui ne saute jamais. C’est à terme ce qui remplacera le réseau cuivre du téléphone. Aujourd’hui 31% des ménages et locaux professionnels dans les territoires ruraux ont accès à l’Internet très haut débit contre 66% des urbains.

Le Plan France Très Haut Débit est en fait un plan national qui vise un déploiement du très haut débit à tous les Français d’ici 2022. Ce qu’on appelle “très haut débit” est un accès à Internet performant, qui permet d’envoyer et de recevoir un grand nombre de données (documents, photos, vidéos, etc.) dans un temps court. L’accès à Internet est considéré à « très haut débit » dès que le débit est supérieur à 30 Mégabits par seconde.

Les élus locaux en attendent beaucoup. D’abord pour rééquilibrer les territoires : “Dans notre intercommunalité, certains villages avaient encore des zones blanches, pendant que d’autres accédaient à du très haut débit”, explique Jean Boissières, président des Hauts Tolosans, autour de Grenade.

“L’immobilier, les loyers sont devenus chers à Toulouse. Mais les entreprises hésitaient à venir chez nous faute d’Internet à très haut débit. Maintenant, les astres sont alignés, d’autant que nous aurons l’autoroute Toulouse-Castres au même moment presque.”
Jean-Clément Cassan, maire de Caraman

Et puis la fibre, c’est aussi l’assurance de pouvoir attirer les travailleurs plus encore que les entreprises et développer ces fameux “tiers-lieux”, des aires de travail qui évitent de se retrouver dans les bouchons. À Léguevin, dans l’ouest toulousain, c’est vers cette tendance sociologique qu’on regarde :

“C’est une révolution, la fibre va profondément changer nos vies en zone péri-urbaine. C’est clairement une façon de solutionner les embouteillages.”
Philippe Detre, adjoint au maire de Léguevin

En Haute-Garonne, l’opération va consister à implanter 280.000 prises, et intervenir sur plus de 680 armoires de rue et une cinquantaine de répartiteurs.

Source : France Bleue Occitanie

Consultez d'autres actualités

illustration-glossaire

Consultez notre glossaire
pour comprendre tout le
vocabulaire de la fibre

Nos partenaires

Fermer le menu
Aller au contenu principal